Séminaires des labo de l’ED

Colloquium du laboratoire Dieudonné - lundi 11 février à 14:30

La prochaine séance commune du Colloquium des laboratoire Dieudonné et projet UCA/JEDI MATHIT aura lieu le lundi 11 février à 14:30 en salle de conférences. Elle sera suivie d'une pause-café en salle café. Notre conférencier sera :

Alfonso SORRENTINO (Università degli Studi di Roma Tor Vergata, https://www.mat.uniroma2.it/~sorrenti/Homepage.html)

et le titre de son exposé sera :

'Dynamical and Spectral Properties of Mathematical Billiards'.

Un résumé est le suivant.

A Mathematical Billiard is a system describing the inertial motion of a point mass inside a domain, with elastic reflections at the boundary. This simple model has been first proposed by G.D. Birkhoff as a mathematical playground where “the formal side, usually so formidable in dynamics, almost completely disappears and only the interesting qualitative questions need to be considered”.

Since then billiards have captured much attention in many different contexts, becoming a very popular subject of investigation. Despite their apparently simple (local) dynamics, their qualitative dynamical properties are extremely non-local. More remarkably, their dynamics is profoundly intertwined with their geometric properties (e.g. the shape of the billiard table): while it is evident how the shape determines the billiard dynamics, a more subtle and difficult question is to which extent the knowledge of the dynamics allows one to reconstruct the shape of the billiard domain. This translates into many intriguing unanswered questions and difficult conjectures that have been the focus of very active research over the last decades.

In this talk I shall focus on several of these questions. In particular, I shall describe some recent results related to the classification of integrable billiards (also known as "Birkhoff conjecture"), and to the possibility of inferring dynamical information on the billiard map from its Length Spectrum (i.e., the collection of lengths of its periodic orbits).

Venez Nombreux !

L'équipe Colloquium

Séminaire Pensée des sciences : mardi 5 février 2019 17h

La prochaine séance du séminaire La Pensée des Sciences, organisée conjointement par le CRHI et le laboratoire J.A. Dieudonné, sera consacrée à un exposé de Sébastien Poinat (Université Côte d’Azur, CRHI) intitulé « La Mécanique Quantique et ses interprétations : propositions pour un bilan philosophique ».

Sébastien POINAT (Université Côte d’Azur, CRHI)

Salle de conférences du Laboratoire Dieudonné (Campus Valrose)

Titre : « La mécanique quantique et ses interprétations : propositions pour un bilan philosophique »

Présentation : D’un côté, la Mécanique Quantique accumule les succès scientifiques et technologiques, elle permet des prédictions de très grandes précisions, et elle a surmonté toutes les tentatives de réfutations expérimentales. Mais de l’autre, on continue de se demander si on comprend bien toutes ses bizarreries et comment il faut l’interpréter. Les débats philosophiques sur la Mécanique quantique ont ainsi pris acte du fait qu’il existait une myriade d’interprétations contradictoires, qui comptent chacune ses partisans mais dont aucune ne parvient à s’imposer. Cette situation doit nous interroger. Faut-il vraiment se résoudre à accepter l’absence de consensus épistémologique à propos d’une théorie si puissante et si robuste ? N’y a-t-il pas quelques solides raisons philosophiques de privilégier un certain type d’interprétations de la Mécanique Quantique ? Dans cet exposé, nous défendrons la thèse selon laquelle il faut chercher à sortir des oppositions sans fin entre interprétations contradictoires et nous essaierons de faire des propositions pour y parvenir.

Lien vers la page du séminaire : http://crhi-unice.fr/la-pensee-des-sciences

En espérant vous y retrouver nombreux,

Les deux organisateurs (Frédéric Patras et Sébastien Poinat)

Colloquium J. Morgenstern - Anne Siegel (CNRS) - 7 février 2019 à 11h - Inria - Sophia Antipolis

Inria, site de Sophia Antipolis
Amphithéâtre - Bâtiment Kahn

Anne Siegel(CNRS)
Reasoning over large-scale biological systems with heterogeneous and incomplete data

Résumé / Abstract :

Data produced by the domain of life sciences in the next decade are expected to be highly challenging. In addition to scalability issues which are shared with other applications domains, data produced in life sciences have very specific characteristics: multi-scale, incomplete, heterogeneous but somehow interdependent. This makes data-mining methods less efficient than expected to assist knowledge discovery. An example of such limitations is the study of biological systems in molecular and cellular biology, which cannot be uniquely identified with the data at hand.

séminaire "Pensée des sciences" Michel Le Bellac, mardi 22 janvier, 17h : la Mécanique Quantique est-elle "étrange" ?

Dans le cadre du séminaire La Pensée des Sciences, le CRHI et le Laboratoire J.A.Dieudonné sont heureux d’accueillir Michel LE BELLAC (Professeur émérite de l'Université Nice Sophia Antipolis-UCA, Institut de Physique de Nice) le mardi 22 janvier 2019, de 17h à 18h30, en salle de conférences du Laboratoire J.A. Dieudonné (campus Valrose), pour une conférence intitulée « La mécanique quantique est-elle "étrange" ? ».

Pour des raisons de sécurité :

les personnes extérieures à l'UNS doivent s’inscrire auprès de Frédéric Patras (frederic.patras@unice.fr) ;
les autres doivent se munir de leur carte d'étudiant ou leur carte professionnelle.

Michel LE BELLAC

Institut de Physique de Nice

mardi 22 janvier 2019

salle de conférences du Laboratoire J.A. Dieudonné (campus Valrose)

« La mécanique quantique est-elle "étrange" ? »

On trouve souvent dans la littérature de vulgarisation et même dans la littérature scientifique des énoncés soulignant le caractère « étrange » de la mécanique quantique, par exemple : « les particules quantiques peuvent se trouver en plusieurs endroits à la fois » ou bien : « la mécanique quantique permet des interactions à distance instantanées ». Le problème est que de tels énoncés ne sont ni entièrement exacts, ni entièrement faux. En examinant deux expériences quantiques typiques, une expérience de fentes d'Young avec des neutrons et une expérience de type Bell avec des photons, j'essaierai de définir ce que dit exactement la mécanique quantique, ni plus ni moins. J'examinerai brièvement deux extensions de la mécanique quantique, la théorie de de Broglie/Bohm et celle de la réduction spontanée de la fonction d'onde. Je conclurai en explicitant la position par défaut de beaucoup de physiciens quantiques aujourd'hui, tout en mettant en évidence ses limitations.

Page web du séminaire : http://crhi-unice.fr/la-pensee-des-sciences

En espérant vous y retrouver nombreux,

Sébastien Poinat (au nom des deux organisateurs)

Syndiquer le contenu